En ce moment

Trafic illicite des lingots d’or : L’or saisi toujours aux Comores, le parquet justifie l’extradition

En qualité d’objet saisi, «cet or ne peut sortir du pays et, à l’heure actuelle de la procédure, il est très tôt de se prononcer sur le sort de ce métal jaune si convoité. Car c’est à la justice de décider», indique le parquet de la République qui préside que seule la justice est habilitée à «prononcer une confiscation ou autre chose».

Quatre jours après l’extradition de Pierre Stenny et Azaly Failaza Pachecco, des questions se concentrent sur le sort des 28 lingots d’or, pesant 50,08 kg, saisi à l’aéroport de Hahaya. «Ces lingots d’or se trouvent aux pays et personne n’a réclamé la propriété», a déclaré Ali Mohamed Djounaid, procureur de la République. Dans son intervention, le chef du parquet de la République de Moroni a ajouté en qualité d’objet saisi, «cet or ne peut sortir du pays et à l’heure actuelle de la procédure, il est très tôt de se prononcer sur le sort de cet or car c’est à la justice de décider. Elle peut prononcer une confiscation ou autre chose».

Cette entrevue avec le procureur de la République était une occasion de revenir sur l’affaire de l’extradition des deux malgaches intervenue le jeudi 13 janvier dernier. Selon le parquetier, cette extradition n’entrave en rien à l’enquête ouverte à Moroni et ne nuit en rien à la manifestation de la vérité. Il s’agit d’un réseau de trafiquants, les têtes de ce réseau se trouvent à Madagascar, cette extradition permettra au juge malgache de procéder à des confrontations ou autre forme d’enquête permettant de démanteler ce réseau. «Cette extradition va beaucoup aider car avec l’accord d’entraide judiciaire que nous entretenons avec Madagascar, il sera facile de collaborer avec les autorités malgaches pour l’évolution et le bien de l’enquête».

Mariata Moussa/ Alwatwan

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*