En ce moment

Masiwa dénonce le silence des autres journaux sur le soutien de Moroni à la répression des Ouïgours

S’en prendre à son prochain, eh oui c’est démocratiquement jouable surtout pour une corporation censée défendre des valeurs chères. Moroni s’est joint à une procession d’autres pays, l’Arabie Saoudite en tête, pour signer une pétition soutenant la politique anti-musulmane de la Chine. Comme le rappelle le journal en ligne, les Ouïgours, cette minorité musulmane de Chine est violemment réprimée par les autorités chinoises. Ils sont mis dans un camp de concentration à cause de leur religion. Mis à part les supplices dont ils font l’objet, des médias de renommé internationale comme CNews révèlent que les autorités chinoises vendent des organes prélevés sur des musulmans vivants (un article que Comores a repris ici👉https://www.comoresinfos.net/letat-chinois-vendrait-des-organes-preleves-sur-des-musulmans-vivants/).

Malgré toutes ces exactions Moroni soutiennent quand même la Chine. Et le journal Masiwa n’en revient pas que toute la presse garde un silence de tombe sur la décision des autorités comoriennes, contraires aux valeurs républicaines. Le média se permet une remarque à fleurets mouchetés: « Aucun des grands journaux de la place n’a osé parler de cette affaire, qui a fait débat sur les réseaux sociaux. La plupart reçoivent une aide annuelle conséquente de la Chine et des voyages dans ce pays pour leurs journalistes. Il n’est donc pas question aussi bien pour le gouvernement que pour les patrons de journaux de fâcher le grand frère chinois ».

Please follow and like us:
error20
fb-share-icon97
Tweet 87
fb-share-icon20

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


error: Content is protected !!