En ce moment

Le Chef de l’Etat à Uziwani : Un appel à la vaccination et au dialogue politique

Accompagné du président l’Assemblée nationale, Moustadroine Abdou, du gouverneur de Mwali, Mohamed Said Fazul et des membres du gouvernement, le président de la République a saisi cette opportunité pour faire une prière exceptionnelle au profit de la population comorienne à l’occasion de la nouvelle année 2022. Peu après, à la place publique de cette ville, le Chef de l’Etat s’est adressé à la communauté des dix-neuf localités de la région de Nguwengwe.

Le chef de l’Etat a dirigé la dernière prière hebdomadaire de l’année 2021 à Uziwani, pour répondre à une invitation des dix-neuf localités de la région de Nguwengwe au sud de Ngazidja. Azali Assoumani a lancé un «double message» aux Comoriens : «se faire vacciner contre la Covid-19 et faire participer les citoyens au prochain processus du dialogue politique». Accompagné du président l’Assemblée nationale, Moustadroine Abdou, du gouverneur de Mwali Mohamed Said Fazul et des membres du gouvernement, le président de la république a saisi cette opportunité pour faire une prière exceptionnelle au profit de la population comorienne à l’occasion de la nouvelle année 2022. Peu après, à la place publique de cette ville, le Chef de l’Etat s’est adressé à la communauté des dix-neuf localités de la région de Nguwengwe.

Une prière à l’ occasion du nouvel an grégorien

La vaccination, selon le président est le meilleur moyen par excellence pour se protéger et de protéger les autres contre certaines maladies. «La campagne de vaccination massive de la quatrième cohorte bis s’achève ce vendredi, le bilan sera publié bientôt et nous devons multiplier les efforts pour améliorer le taux de vaccination» a souligné le chef de l’Etat.

«Les personnes qui sont vaccinées contre cette maladie risquent moins d’attraper le virus ou d’être victimes de formes graves de la maladie. Par conséquent, le risque de la transmettre aux autres est minime. Elles protègent donc indirectement les personnes qui n’ont pas reçu le vaccin. Il y aura toujours des personnes non protégées contre une maladie. C’est pourquoi le plus grand nombre possible de gens doit se faire la vacciner, afin de prévenir la transmission des maladie et de protéger l’ensemble de la population» devait insister le président.

«Le dialogue, une opportunité»

Au sujet du dialogue politique, le président Azali Assoumani a déclaré que le dialogue est une chance pour le pays et sa classe politique d’échanger sur l’avenir du pays. «C’est une belle opportunité qui s’offre à nous afin de contribuer ensemble à relever les défis, avec la volonté de renforcer nos convergences sur des questions essentielles qui consolident la démocratie et la paix dans notre pays», a-t-il souligné. «C’est un engagement pour la nation pour trouver des solutions endogènes et pérennes aux préoccupations majeures du pays» souligne le chef de l’Etat.

Le gouverneur de Mwali a montré l’importance de la vaccination pour lutter contre la pandémie de Covid-19. «La vaccination est la seule et unique solution pour lutter contre cette maladie et protéger la population. Des millions de vie sont sauvées grâce à la vaccination, il faut donc se faire vacciner oui, prenons l’exemple de l’île de Mwali. Les gens se sont fait vaccinés massivement, les habitants sont aujourd’hui mieux protégés», avance le gouverneur Fazul.

Abdallah Said Ali / Alwatwan

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*