En ce moment

Vers la formation professionnelle des «Bac moins trois, Bac plus cinq»

Une mission conduite par Madame Le LEM, Responsable à l’Agence Française de Développement division Education, Formation et Emploi à Paris a été reçu ce samedi 09 octobre 2021 par son Excellence Djaanfar Salim Allaoui, Ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche, de la Formation et de l’Insertion Professionnelle.


Au menu de cette rencontre, les avancées des différents projets financés par l’AFD et par le Plan de Développement France – Comores (PDFC) à travers l’AFD.
Cette rencontre a été très importante, non seulement pour le volet financier que cela représente (environ 50 millions d’euros) que pour la variété des thématiques développés par les différents projets.
Mme LE LEM, accompagné de Monsieur Jean Benoit PERROT-MINNOT Directeur Adjoint et de Mme LUBANZA Jeanic Chargée de Mission Education, formation et insertion professionnelle à l’AFD – Moroni, a commencé par présenter les avancées sur les études de faisabilités des projets sur le Sport Scolaire et la Formation Technique, professionnelle, scientifique du Secondaire et du Supérieur (communément appelé « Bac moins trois, Bac plus cinq ») avant de développer les avancées sur le Projet de Performance et de Gouvernance de l’Education aux Comores – PGEC, dont la Convention de financement, d’une valeur de 6 millions d’euros, a eu lieu depuis novembre 2019 et que le démarrage effectif a eu lieu en septembre 2020 pour terminer par le Projet d’Amélioration de l’Environnement Scolaire – PAES dont la Convention de Financement d’une valeur de 19,9 millions d’euros a été signée le 19 juillet 2021 et que le projet est dans sa phase de démarrage. La mission ne s’est tardée sur les projets « Initiative Emploi » et « Comores initiative » que le Ministère de l’Education Nationale vient d’hériter du Ministère de l’Emploi, de la Formation et de l’Insertion professionnelle après la publication du décret nommant le gouvernement actuel.

Le projet sur le Sport Scolaire, estimé à 1,5 millions d’euro, serait piloté par le MEN avec une gestion qui serait aussi confié à l’organisme « Play Internationale » avec l’autorisation de la Direction Nationale de Contrôle des marchés Publics.

Le projet « Bac-3, bac+5 » d’une valeur de 16,5 millions d’euros, va nécessiter la mise en place d’une Unité de Gestion au niveau du MEN et interviendrait sur des structures comme le Centre National Horticole (CNH), l’Ecole Nationale Technique et Professionnelle de Ouani (ENTP), le Centre de Formation Professionnelle de Chouani (encore inoccupé) mais aussi sue les sites de Patsy comme celui de l’IUT et au niveau de la Fac des Sciences.
Les études de faisabilités de ces deux projets sont presque finies et quelques orientations stratégiques sont attendus pour qu’ils soient présentés au Conseil d’Administration de l’AFD à la fin de l’année pour l’octroi du financement.

Pour le Programme Bundo La Malézi (BLM), qui rassemble le Projet de Performance et de Gouvernance de l’Education aux Comores – PGEC et le Projet d’Amélioration de l’Environnement Scolaire – PAES la mission a présenté les retards accumulés depuis le démarrage du PGEC, qui servent de leçon pour mieux anticiper sur les autres projets et souhaite aussi qu’ensemble l’on se penche sur l’élaboration de la liste des établissements devant bénéficier des interventions du PAES, c’est à dire, des réhabilitations/construction du bâtis.

Le Ministre a remercié les exposés ici résumés, a montré sa satisfaction quant aux orientations et interventions des différents projets, qui répondent bien aux orientations du Gouvernement Comorien, donc « des projets qui visent l’émergence à l’horizon 2030 prônés par le Chef de l’Etat son, Excellence Azali Assoumani ». Le Ministre a noté que toutes ses interventions doivent être couplées avec ceux de l’Union Européenne (Msomo na Hazi), du Partenariat Mondial de l’Education dont la gestion est assurée par l’UNICEF, et ceux des autres partenaires comme Dubaï Care etc. car elles sont complémentaires et mettent le développement du Capital humain au centre des préoccupations.
Un rendez-vous est pris pour la restitution

Ministère de l’éducation nationale

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*