En ce moment

Tourqui Chams-Eddine : “Notre objectif commun est le bien-être de la population comorienne avec un accent porté sur la jeunesse et la femme”

Pouvez-vous brièvement vous présenter pour vos followers ?

Chams-Eddine Tourqui : Salam aleikum, Je me nomme Said Ahmed Chams-Eddine TOURQUI, j’ai 45 ans je suis marié et père de 3 enfants alhamdullilah. J’ai un parcours classique qui m’a mené dès l’obtention de mon baccalauréat en France à suivre des études en économie. J’ai été un des artisans du succès de la Meck Moroni, que j’ai dirigé pendant 12 ans avec fierté. Nous avons avec beaucoup d’autres œuvré à faire de cette institution, la première organisation financière du pays. Ma suppléante a elle aussi fait partie de cette belle aventure. Aujourd’hui, nous nous retrouvons pour offrir aux Comoriens une chance de participer au développement attendu de notre archipel. Notre candidature est ouverte et plurielle.

Pourquoi vous présentez vous à la députation à Moroni SUD ?

Chams-Eddine Tourqui : La 15eme circonscription est celle qui m’a vu naître. Il m’a paru naturel d’y être un électeur et si Dieu le veut son député en 2020. C’est surtout une chance qui m’est offerte d’apporter mon expérience en toute humilité et honnêteté à cette ville qui rassemble tous les Comoriens et au-delà. Notre ville est la capitale qui accueille les Comoriens des 4 îles, mais aussi des natifs de l’Ocean Indien et de nos voisins de la Tanzanie.

Une grande communauté indienne, née et vivant aux Comores et de nombreux ressortissants à travers les représentations diplomatiques ou entrepreneuriales. J’ai à cœur et pour mission de répondre à leurs préoccupations en apportant des solutions concrètes aux problématiques du quotidien.

Etes-vous un opposant ?

Chams-Eddine Tourqui : Ni opposant ni partisan. Je me considère avant tout comme un pro-citoyen. C’est à dire un homme avec des convictions profondes qui se préoccupe des conditions de vie de ses concitoyens, et qui après avoir contribué à sortir de la pauvreté de nombreuses familles grâce à la microfinance considère que l’étape suivante après des années de combat associatif est de s’engager politiquement.

C’est la définition qui me correspond, un pro citoyen qui compte agir pour l’intérêt de tous les habitants de mon territoire. Et je veux rassembler toutes les forces sans exclure qui que ce soit. Je suis un citoyen qui s’engage pour RASSEMBLER ET AGIR avec la conscience aigüe que les électeurs veulent aussi le renouvellement de la classe politique.

Vous dites être un indépendant mais vos affiches indiquent que vous êtes soutenus par la 3ème Force qui se réclame de l’AMP. Qu’en est-il exactement ?

Chams-Eddine Tourqui : comme tout le monde sait, je suis du secteur privé, je suis un entrepreneur et c’est grâce à ces efforts que j’ai aujourd’hui acquis une certaine notoriété. Je n’ai jamais fait de politique au sens où j’ai appartenu à un mouvement quelconque. J’y ai cependant au cours des dernières années caressé le vœu de m’engager pour apporter un changement comme j’ai pu le faire à la Meck Moroni.

Au sein de la 3ème Force qui est un mouvement de la société civile ; j’ai parmi les dirigeants des connaissances qui sont venues me chercher pour être leur candidat ; j’ai immédiatement accepté leur proposition sur la base d’un programme de rassemblement et d’actions claires inspirées du privé ou l’entrepreneuriat doit jouer un rôle prépondérant.

C’est ainsi que d’autres mouvements de la jeunesse et des femmes leaders nous rejoignent au fur et à mesure pour défendre cette idée qu’ensemble nous pouvons agir.

J’ajoute que des personnalités diverses issues de toutes les catégories sociales et professionnelles ont marqué leur soutien et leur engagement pour faire de ma candidature un espoir pour la transformation du pays et en particulier de notre capitale.

Vous voulez rassembler au-delà des sensibilités. Comment allez-vous vous y prendre ?

Chams-Eddine Tourqui : Je vais avec ma suppléante Samra Bacar Kassim, rencontrer et discuter avec toutes les familles, avec les entreprises, les associations et avec nos religieux. Je n’aime pas l’expression porte à porte, je préfère parler de rencontres conviviales. A Moroni ; nous nous connaissons tous et je crois que cette proximité permet de dépasser le démarchage habituel pour parler en toute franchise. Nous voulons axer notre communication et notre programme sur des points précis.
Je vous l’ai dit nous n’excluons personne. Et nous sommes prêts accueillir les citoyens et citoyennes de bonne volonté qui vont adhérer à notre programme.

Quels sont vos objectifs pour cette campagne ?

Chams-Eddine Tourqui : Nous allons faire beaucoup de pédagogie, à la fois présenter un programme et le défendre devant nos électeurs, également créer les conditions de nombreux débats. Nos idées sont claires elles doivent maintenant s’enrichir des discussions que nous allons mener avec les jeunes, les femmes et les chefs entreprises.
Nos objectifs sont très clairs écouter tous les citoyens ; proposer des solutions et réaliser nos promesses si nous sommes élus. Et nous sommes en bonne position grâce à cette démarche pro citoyenne pour rassembler toutes les forces. Notre objectif commun est le bien-être de la population comorienne avec un accent porté sur la jeunesse et la femme.

Quel est votre programme ?

Chams-Eddine Tourqui : Notre programme se résume en 4 points
En premier lieu la jeunesse que nous déclinons en trois axe le sport, la culture et l’entrepreneuriat
En second lieu l’éducation, la formation professionnelle et la valorisation des acquis de l’expérience qui donne déjà des résultats concrets en matière de création d’emplois et d’auto-emploi.
En troisième lieu la santé, la protection de l’environnement et l’inscription de l’économie circulaire dans le développement des Comores. Economie Bleue et Economie Verte pour accompagner le développement d’un tourisme durable aux Comores.
En quatrième et dernier lieu l’économie numérique et le développement accéléré des Nouvelles technologies de l’Information.

A côté de ces priorités nous allons mener une vaste réforme avec des lois sur la promotion de la femme via des projets innovants et qui permettent de donner à nos épouses et à nos filles, les mêmes chances de réussite.

De même le pro citoyen que je suis veillera aux renforcements des structures associatives en modernisant la loi et en veillant à les rendre plus autonome financièrement. Ne l’oublions pas les associations lorsqu’elles se professionnalisent sont elles aussi créatrices d’emplois.

Quelles seront vos priorités à l’assemblée nationale ?

Chams-Eddine Tourqui : Aucun secteur ne sera oublié, nous serons attentifs à être une force de propositions en étant à l’initiative de lois. Nous serons une force de plaidoyer en défendant nos propositions et celles des autres députes qui seront compatibles avec nos idées.et enfin nous voulons être une vraie force de contrôle en veillant à l’application des lois.
Les secteurs de la santé et de l’éducation à travers la formation professionnelle seront des priorités. Et l’entrepreneuriat la grande priorité.

Pourquoi voter Chams Eddine TOURQUI ?

Chams-Eddine Tourqui : Les élections sont comme une compétition ; on doit voter pour le candidat qui propose le meilleur projet. Si j’osais, je dirais qu’il faut Voter pour notre candidature parce qu’avec ma suppléante, nous avons tous les atouts pour répondre aux espoirs et attentes de nos concitoyens. Parce que nous avons un programme inclusif. Parce que nous faisons de la politique autrement dans le but de servir l’intérêt général, enfin et c’est le plus important, nous pouvons redonner confiance aux citoyens et rappeler que la politique lorsqu’elle est faite d’engagements est une noble mission. Nous envisageons ainsi d’être le renouveau politique que les comoriens attendent avec raison.

Tourqui Chams-Eddine : “Notre objectif commun est le bien-être de la population comorienne avec un accent porté sur la jeunesse et la femme”

Pouvez-vous brièvement vous présenter pour vos followers ?

Chams-Eddine Tourqui : Salam aleikum, Je me nomme Said Ahmed Chams-Eddine TOURQUI, j’ai 45 ans je suis marié et père de 3 enfants alhamdullilah. J’ai un parcours classique qui m’a mené dès l’obtention de mon baccalauréat en France à suivre des études en économie. J’ai été un des artisans du succès de la Meck Moroni, que j’ai dirigé pendant 12 ans avec fierté. Nous avons avec beaucoup d’autres œuvré à faire de cette institution, la première organisation financière du pays. Ma suppléante a elle aussi fait partie de cette belle aventure. Aujourd’hui, nous nous retrouvons pour offrir aux Comoriens une chance de participer au développement attendu de notre archipel. Notre candidature est ouverte et plurielle.

Pourquoi vous présentez vous à la députation à Moroni SUD ?

Chams-Eddine Tourqui : La 15eme circonscription est celle qui m’a vu naître. Il m’a paru naturel d’y être un électeur et si Dieu le veut son député en 2020. C’est surtout une chance qui m’est offerte d’apporter mon expérience en toute humilité et honnêteté à cette ville qui rassemble tous les Comoriens et au-delà. Notre ville est la capitale qui accueille les Comoriens des 4 îles, mais aussi des natifs de l’Ocean Indien et de nos voisins de la Tanzanie.
Une grande communauté indienne, née et vivant aux Comores et de nombreux ressortissants à travers les représentations diplomatiques ou entrepreneuriales. J’ai à cœur et pour mission de répondre à leurs préoccupations en apportant des solutions concrètes aux problématiques du quotidien.

Etes-vous un opposant ?

Chams-Eddine Tourqui : Ni opposant ni partisan. Je me considère avant tout comme un pro-citoyen. C’est à dire un homme avec des convictions profondes qui se préoccupe des conditions de vie de ses concitoyens, et qui après avoir contribué à sortir de la pauvreté de nombreuses familles grâce à la microfinance considère que l’étape suivante après des années de combat associatif est de s’engager politiquement.
C’est la définition qui me correspond, un pro citoyen qui compte agir pour l’intérêt de tous les habitants de mon territoire. Et je veux rassembler toutes les forces sans exclure qui que ce soit. Je suis un citoyen qui s’engage pour RASSEMBLER ET AGIR avec la conscience aigüe que les électeurs veulent aussi le renouvellement de la classe politique.

Vous dites être un indépendant mais vos affiches indiquent que vous êtes soutenus par la 3ème Force qui se réclame de l’AMP. Qu’en est-il exactement ?

Chams-Eddine Tourqui : comme tout le monde sait, je suis du secteur privé, je suis un entrepreneur et c’est grâce à ces efforts que j’ai aujourd’hui acquis une certaine notoriété. Je n’ai jamais fait de politique au sens où j’ai appartenu à un mouvement quelconque. J’y ai cependant au cours des dernières années caressé le vœu de m’engager pour apporter un changement comme j’ai pu le faire à la Meck Moroni.
Au sein de la 3ème Force qui est un mouvement de la société civile ; j’ai parmi les dirigeants des connaissances qui sont venues me chercher pour être leur candidat ; j’ai immédiatement accepté leur proposition sur la base d’un programme de rassemblement et d’actions claires inspirées du privé ou l’entrepreneuriat doit jouer un rôle prépondérant.
C’est ainsi que d’autres mouvements de la jeunesse et des femmes leaders nous rejoignent au fur et à mesure pour défendre cette idée qu’ensemble nous pouvons agir.
J’ajoute que des personnalités diverses issues de toutes les catégories sociales et professionnelles ont marqué leur soutien et leur engagement pour faire de ma candidature un espoir pour la transformation du pays et en particulier de notre capitale.

Vous voulez rassembler au-delà des sensibilités. Comment allez-vous vous y prendre ?

Chams-Eddine Tourqui : Je vais avec ma suppléante Samra Bacar Kassim, rencontrer et discuter avec toutes les familles, avec les entreprises, les associations et avec nos religieux. Je n’aime pas l’expression porte à porte, je préfère parler de rencontres conviviales. A Moroni ; nous nous connaissons tous et je crois que cette proximité permet de dépasser le démarchage habituel pour parler en toute franchise. Nous voulons axer notre communication et notre programme sur des points précis.
Je vous l’ai dit nous n’excluons personne. Et nous sommes prêts accueillir les citoyens et citoyennes de bonne volonté qui vont adhérer à notre programme.

Quels sont vos objectifs pour cette campagne ?

Chams-Eddine Tourqui : Nous allons faire beaucoup de pédagogie, à la fois présenter un programme et le défendre devant nos électeurs, également créer les conditions de nombreux débats. Nos idées sont claires elles doivent maintenant s’enrichir des discussions que nous allons mener avec les jeunes, les femmes et les chefs entreprises.
Nos objectifs sont très clairs écouter tous les citoyens ; proposer des solutions et réaliser nos promesses si nous sommes élus. Et nous sommes en bonne position grâce à cette démarche pro citoyenne pour rassembler toutes les forces. Notre objectif commun est le bien-être de la population comorienne avec un accent porté sur la jeunesse et la femme.

Quel est votre programme ?

Chams-Eddine Tourqui : Notre programme se résume en 4 points
En premier lieu la jeunesse que nous déclinons en trois axe le sport, la culture et l’entrepreneuriat
En second lieu l’éducation, la formation professionnelle et la valorisation des acquis de l’expérience qui donne déjà des résultats concrets en matière de création d’emplois et d’auto-emploi.
En troisième lieu la santé, la protection de l’environnement et l’inscription de l’économie circulaire dans le développement des Comores. Economie Bleue et Economie Verte pour accompagner le développement d’un tourisme durable aux Comores.
En quatrième et dernier lieu l’économie numérique et le développement accéléré des Nouvelles technologies de l’Information
A côté de ces priorités nous allons mener une vaste réforme avec des lois sur la promotion de la femme via des projets innovants et qui permettent de donner à nos épouses et à nos filles, les mêmes chances de réussite.
De même le pro citoyen que je suis veillera aux renforcements des structures associatives en modernisant la loi et en veillant à les rendre plus autonome financièrement. Ne l’oublions pas les associations lorsqu’elles se professionnalisent sont elles aussi créatrices d’emplois.

Quelles seront vos priorités à l’assemblée nationale ?

Chams-Eddine Tourqui : Aucun secteur ne sera oublié, nous serons attentifs à être une force de propositions en étant à l’initiative de lois. Nous serons une force de plaidoyer en défendant nos propositions et celles des autres députes qui seront compatibles avec nos idées.et enfin nous voulons être une vraie force de contrôle en veillant à l’application des lois.
Les secteurs de la santé et de l’éducation à travers la formation professionnelle seront des priorités. Et l’entrepreneuriat la grande priorité.

Pourquoi voter Chams Eddine TOURQUI ?

Chams-Eddine Tourqui : Les élections sont comme une compétition ; on doit voter pour le candidat qui propose le meilleur projet. Si j’osais, je dirais qu’il faut Voter pour notre candidature parce qu’avec ma suppléante, nous avons tous les atouts pour répondre aux espoirs et attentes de nos concitoyens. Parce que nous avons un programme inclusif. Parce que nous faisons de la politique autrement dans le but de servir l’intérêt général, enfin et c’est le plus important, nous pouvons redonner confiance aux citoyens et rappeler que la politique lorsqu’elle est faite d’engagements est une noble mission. Nous envisageons ainsi d’être le renouveau politique que les comoriens attendent avec raison.

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*