En ce moment

Qui est Elhad Ibrahim Halifa, le Comorien impliqué dans l’affaire de 49 kilos d’or ?

Elhad Ibrahim Halifa n’est pas un inconnu. Il était présenté comme un des cerveaux de l’affaire dite de tentative d’assassinat contre le vice-président Moustadroine Abdou dans la nuit du 21 juillet 2018 à Anjouan. Affaire pour laquelle il a été condamné à la perpétuité en décembre de la même année, avant d’être gracié de la totalité de ses peines au mois d’août 2019.

Eli, de son surnom, est le Comorien parmi les trois premiers suspects arrêtés par la gendarmerie mardi à l’aéroport de Hahaya. Avec ses deux complices de nationalité malgache, ils avaient prévu de se rendre à Dubaï via un jet privé de type CL604 qui devait atterrir à l’aéroport international Almaktoum, soit son aéroport de provenance à en croire l’itinéraire mentionné dans la clairance de l’aviation civile comorienne que nous avons réussi à nous procurer. Mais leur plan n’aura pas marché comme prévu. La gendarmerie nationale des Comores ayant procédé à leurs arrestations avec les 49 kilos de lingots d’or en leur possession. Selon un enquêteur, Eli qui est un ancien contrôleur financier du commissariat aux Finances d’Anjouan sous le gouverneur Salami est un homme « nourri dans les sérails » dans ce genre de business. Selon la même source, celui qui fêtera ses 36 ans le 31 mars 2022 était arrêté et incarcéré en Tanzanie pendant 8 mois pour…trafic d’or. « Je ne sais pas ce qui s’est passé mais c’est juste après la mort de Magufuli qu’il a été relâché ».

Eli passe sa vie entre les Comores et Dubaï où il s’affiche dans le désert avec des véhicules tout terrain. Ce fan du président malgache Andry Rajoelina posséderait une vedette rapide achetée aux Émirats. Un engin dont il se servirait régulièrement entre Madagascar et les Comores. Un de ses meilleurs amis, Fardi Abodo, ancien receveur des douanes au niveau d’Anjouan, possèderait exactement le même modèle. D’ailleurs ce dernier a été arrêté hier jeudi à Anjouan dans le cadre de l’enquête diligentée par la gendarmerie. Ses deux domiciles, perquisitionnés dans la foulée. Deux agents du service Sûreté et une autre du salon VIP de l’aéroport de Hahaya ont été eux aussi interpellés.

TM / LGDC

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*