En ce moment

« La délivrance de visas pour les athlètes compromise?

Sur les 57 handballeurs qui se sont rendus sur l’île de la Réunion, seulement 3 sont revenus aux Comores. 54 sportifs ont préféré rester dans ce département français. Un scandale dont se serait bien passé le ministre des sports, Djaanfar Salim Allaoui.

« Nous déplorons vivement cette situation. Les sportifs ne sont pas rentrés aux Comores malgré les engagements pris. C’est évidemment de nature à compromettre la délivrance de visas dans le cadre de compétitions sportives à venir », a réagi l’ambassade de France à Moroni. Vous l’aurez compris, cette réaction intervient suite au scandale des 57 athlètes qui sont partis concourir à la Réunion. Seuls deux dirigeants et un arbitre sont rentrés à Moroni avant l’expiration du visa qui est intervenue le 12 juillet dernier, selon une source digne de foi. Les 54 handballeurs ont préféré se faire la malle. Pourtant, ils s’étaient tous engagés à retourner aux Comores à la fin de la compétition. Il s’agit de 4 équipes de Handball. Les 3 clubs sont de la capitale anjouanaise, le dernier est de Moroni.

Si l’information a été révélée ce 18 juillet par nos confrères de La Gazette des Comores, les athlètes étaient attendus à Moroni depuis le début du mois de juillet. 

Contacté, le ministre des sports Djaanfar Allaoui n’a pas donné suite à nos messages. L’on devine que celui-ci est quelque peu gêné aux entournures. En effet, d’abord réticent pour intervenir dans cette entreprise qu’il jugeait à raison risquée, il aurait cédé sous la pression des parents des joueurs qui viennent de la même ville qui lui. Ce serait pour cette raison qu’il a fait signer une lettre aux joueurs dans laquelle ils s’engageaient à retourner à Moroni à la fin du tournoi.

Comores Infos a également cherché à joindre en vain, le président de la fédération de handball, Laïth Bakar Kassim.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*