En ce moment

Enseignement supérieur : « 3600 comoriens étudient en France »

Après la caravane de sensibilisation, c’est autour des admissions. L’ambassadeur de France en Union des Comores Sylvain Riquier encourage et appelle les étudiants de soumettre leur dossier d’admission d’ici le 15 décembre pour la licence et le 1er mars 2023 pour les autres. Notons que 3600 comoriens étudient actuellement en France, selon les chiffres de Campus France.

Après une longue tournée d’information sur les trois îles menée par Campus France, l’ambassadeur de France Sylvain Riquier, en compagnie du directeur adjoint de Campus France a fait le point lundi 14 novembre dernier sur leurs activités. Selon lui, Campus France a réussi à sensibiliser 3000 élèves durant leur caravane d’information et de sensibilisation dans les îles de Ngazidja, Ndzouani et Mwali. A cette occasion, il a annoncé que les étudiants ont jusqu’au 15 décembre 2022 pour soumettre leur dossiers d’admission en première année de licence et jusqu’au 1er mars 2023. « Les étudiant pourront visiter le site du campus sur internet pour la procédure à suivre et le calendrier pour préparer son dossier de candidature aux études en France », avance-t-il. 

Selon lui, ils sont 3600 comoriens à étudier aujourd’hui en France, un chiffre en hausse constante. Plus de 36% sur les quatre dernières années soit plus d’un tiers d’étudiants en plus sur les quatre dernières années. « Ces chiffres continuent à augmenter sur les 9 premiers mois 2022 par rapport à 2021. Les établissements français attirent, car ils sont bien situés dans les classements internationaux. Le coût des études reste raisonnable et la qualité de vie en France reste un atout si on veut étudier dans les bonnes conditions », renchérit-il.

L’expérience montre clairement qu’un bon niveau en français, est la clé de la réussite pour les études en France. C’est encore un moyen de trouver facilement un emploi à la sortie. « La plupart des universités demandent un bon niveau en français pour envisager sérieusement des études en France. C’est la raison pour laquelle nous avons  mis à la portée des futurs étudiants et étudiants, le  test Evalang pour permettre de déterminer le niveau »,  précise-t-il. Pour cette année, le tarif sera revu à la baisse, 9600 francs comoriens à partir du 1er décembre 2022.  C’est un  moyen pour les familles d’économiser des frais d’inscription à campus France car le niveau de français n’est pas adapté. Cela évite aussi de payer des frais d’inscription qui peuvent atteindre parfois 370.000 Comoriens (750 €) dans des universités ou écoles en France.

Sylvain encourage les étudiants à s’informer auprès de Campus France. « Il faut du temps pour se préparer et s’entraîner à la réussite au test. Télécharger l’application et ça va vous permettre de s’entraîner chez soi sur un smartphone pour mieux  s’orienter et trouver la filière appropriée, et identifier les universités ou les écoles correspondantes. C’est pourquoi un agent d’orientation supplémentaire a été recruté par campus France cette année pour accompagner ce travail de préparation », confie-t-il, tout en soulignant qu’il y a moins de refus à l’ambassade. « La courbe est en baisse. Notons que 524 étudiants ont eu leurs visas en 2021-2022. Pour cette année, le nombre est d’environ 585  visas actuellement », explique-t-il.

Andjouza Abouheir / LGDC 

Please follow and like us:
error20
fb-share-icon97
Tweet 87
fb-share-icon20

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


error: Content is protected !!