En ce moment

Échange très musclé entre Daoula Ya haki et Appel de Paris, une bagarre…

Omar Mirali alias Comores Mandza et Mohamed Barawane sont devenus indésirables à la place de la République à Paris. Ils sont accusés d’être des espions d’Azali Assoumani pour détruire les mouvements contre Azali comme le souligne Ali Ambassadeur dans la vidéo ci-dessous.

L’appel de Paris a refusé que les anciens membres du gouvernement en exil prennent la parole à la place de la République ce dimanche. Omar Mirali alias Comores Mandza et Mohamed Barawane étaient en colère et ils ont failli en venir aux mains avec les autres membres.

Les membres du Daoula ya haki et de l’appel de Paris sont désormais en désaccord total. Ils auraient essayé d’effacer la vidéo ci-dessous :

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*