En ce moment

Consommation courante : Le prix du pain reste inchangé

Après plusieurs heures de discussions entre le gouvernement et le collectif des boulangers, un compromis a été trouvé, sur le prix du pain qui reste inchangé, c’est-à-dire 150 kmf la baguette grand modèle. Le gouvernement s’est dit disposé à soutenir les boulangers en cette période difficile et les discussions vont continuer entre la chambre de commerce et les boulangers afin de trouver des propositions pérennes sur le long terme.

Suite à l’annonce faite par le collectif des boulangers d’augmenter le prix du pain à 200 kmf dès ce jeudi 15 septembre, le ministère de l’économie a organisé ce même jour une réunion  d’urgence en présence de plusieurs ministres, des représentants des boulangeries et de la Chambre de commerce. D’après le ministre de l’économie Ahmed Ali Bazi, le gouvernement  connait très bien la problématique des boulangers. « Nous avions un protocole d’accord qui durait trois mois. Les 3 mois se sont écoulés et des négociations avaient commencé avec les boulangers. Mercredi dernier, il y a eu une réunion entre le ministère et les boulangers. Mais elle n’a pas pu aboutir à un compromis », avance-t-il.

Fort heureusement la rencontre de ce jeudi matin a apporté ses fruits. « On s’est mis d’accord qu’ils vont continuer les négociations avec la Chambre de commerce et revenir avec des propositions, mais en attendant le prix du pain reste inchangé. L’on espère bien que les deux parties vont arriver à un compromis », poursuit-il, avant d’ajouter que « le gouvernement soutient la population durant cette période difficile et se soucie également de la viabilité de l’activité des boulangeries. C’est pour cela qu’une enveloppe conséquente a été mise à disposition par le gouvernement pour soutenir cette filière précisément ».

 Joint par nos soins, un des membres de la commission du collectif des boulangeries a expliqué que le gouvernement s’est dit disposé à accompagner les boulangers. « Après la réunion entre les autorité et nous, nous avons décidé d’augmenter le prix à 200 KMF. Nous avions une réunion ce matin ou il y avait sept ministres et il en est ressorti que pour le moment,  le prix du pain reste inchangé », dit-il.

Rappelons que certains boulangers n’avaient pas bénéficié de la subvention gouvernementale. Ces derniers étaient obligés soit d’augmenter le prix de la baguette aux revendeurs, soit de réduire le poids du pain. Une situation qui avait impacté durement la population. En tout cas, le ministre de l’économie se dit ouvert au dialogue pour des solutions pérennes. Pour mémoire, en juin dernier, un protocole d’accord entre le gouvernement et le collectif des boulangers a été signé à Moroni. Plus de 66 millions de nos francs ont été mis sur table pour subventionner les boulangeries sur une période de 3 mois. Reste à savoir s’il sera renouvelé ou non.

Andjouza Abouheir / LGDC 

Please follow and like us:
error20
fb-share-icon97
Tweet 87
fb-share-icon20

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


error: Content is protected !!