En ce moment

Bacar Ali est condamné à mort pour le meurtre Mounaya

Prévue pour durer quatre jours, la deuxième session des assises, ouverte le lundi 27 juin, a été clôturée ce mercredi 29 au palais de justice de Mutsamudu.

Bacar Ali, un éleveur âgé de 20 ans, a été reconnu coupable d’enlèvement, viol et homicide volontaire sur Mounaya Daoudou, âgée de 9 ans, et a été condamné à la peine capitale.

Les faits se sont déroulés en mai 2020 à Koni-ngani. Une autre fillette, Samra Nizar, avait été enlevée en même temps que Mounaya, par le même Bacar Ali, mais a été retrouvée vivante trois jours après, dans la forêt. Le présumé complice de Bacar, un certain Misbahou dit Babahou, est décédé pendant sa détention provisoire en juillet 2021.

Les autres dossiers de cette session, sont ceux de Housseine Soumaila, Haliki Mohamed et Mistoihi Moussa, tous les trois poursuivis pour agression sexuelle sur des mineures.

Le premier a été reconnu coupable et condamnée à 10 ans de prison, le second a vu son procès reporté sine die après qu’une partie du jury a été récusée par son avocat, et le troisième, jugé par défaut car s’étant évadé de prison quelques jours avant la tenue de son procès, a écopé de 15 ans de prison pour avoir abusé d’une fillette de 7 ans.

CMM

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*