En ce moment

Audience de flagrant délit des personnes arrêtées lors de la manifestation de Dembeni vendredi vernier

Ahmed Ismael et Bacri Ibrahim sont poursuivis pour trouble à l’ordre public et coups et blessures volontaires au cours de la marche pacifique organisée vendredi 8 octobre 2021 à Dembeni.

Alors que Bacri Ibrahim a été relâché lors de sa comparution devant le procureur au lendemain de son arrestation, Ahmed Ismael, victime de coups et blessures lors de son interpellation à Dembeni fut placé en mandat de dépôt .

Aujourd’hui lundi 11 octobre 2021 Bacri Ibrahim a comparu librement pendant que Ismael Ahmed a comparu en qualité de détenu escorté par les forces de l’ordre.
Dès l’ouverture de l’audience publique,
le président du tribunal de flagrant délit a constaté et soulevé publiquement des irrégularités d’ordre public qui ont entaché la procédure notamment l’acte de saisine dont les dispositions visées sont manifestement contraires aux charges retenues.
En effet, ayant constaté que les dispositions visées relèvent de la compétence du tribunal correctionnel et de la cour d’assises, le Président du tribunal a tiré les droits qui s’imposent. D’une part il a renvoyé le ministère public à mieux se pourvoir et d’autre part il a ordonné la levée du mandat de dépôt de Ahmed Ismael : sa libération.
Mais à la grande surprise, le parquet s’y est opposé et a délivré sur le champ un autre mandat de dépôt à Ahmed Ismael .
Il apparaît qu’en pareille circonstance de droit, le détenu Ahmed Ismael aurait dû être libéré et devrait regagner son domicile même si le parquet est en droit d’engager d’autres procédures.

Reste à se demander si le parquet est en droit de décerner un mandat de dépôt contre une personne qui vient d’être libérée pour les mêmes faits et par le même tribunal ?

HaYba FM la Radio Moronienne du Monde

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*