En ce moment

“Aucun musulman n’a le droit de fêter le 24 et 25 décembre, Noël”

A quelques jours de la fête de Noël, un des prédicateurs des Comores hausse sa voix. Selon le prédicateur Bahaoudine, les musulmans n’ont que deux fêtes durant toute l’année. Il s’agit de deux eïd. Celle célébrée à la fin du mois de ramadan et celle célébrée le mois de pèlerinage. Selon lui, le premier jour de l’an arabe n’est pas une fête musulmane:

“Aucun musulman qui respecte sa religion n’a le droit et ne peut en aucun cas faire une fête les jours de Noël. Nous n’avons que deux fêtes : les deux eïd. Ceux qui disent qu’ils profitent le repos donné par les patrons pour faire des pique-niques, ils n’ont qu’à le faire faire jour. Il y a plusieurs jours de repos” Bahaoudine sur les micro du journaliste Aubin Rachid

La Rédaction

4 commentaires sur “Aucun musulman n’a le droit de fêter le 24 et 25 décembre, Noël”

  1. Prédicateur quand tu nous tiens!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    C’est fatiguant de voir des supposés prédicateurs venir donner des leçons à profusion sans aucun argument. Qu’a t-il produit comme livres? Les écrivains et savants musulmans acceptent le débat parce que disposant des arguments pour leur position. Ici ça ressemble à de l’inculture. Le seul argument dissuasif reste le turban et le racontage des hadiths.

  2. Prédicateur quand tu nous tiens!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    C’est fatiguant de voir des supposés prédicateurs venir donner des leçons à provision sans aucun argument. Qu’a t-il produit comme livres? Les écrivains et savants musulmans acceptent le débat parce que disposant des arguments pour leur position. Ici ça ressemble à de l’inculture. Le seul argument dissuasif reste le turban et le racontage des hadiths.

  3. Oh, les fanatiques de la réligion et de chariamania. Laissez les gens tranquilles, faire ce qu’ils veulent, de croire ou pas croire en une réligion. Qui vous êtres pour dire ce que doit faire ou ne pas faire un comorien? Un comorien est libre de ses choix culturels et spirituels. Les prédicateurs de leçons et de morale, occupez-vous de vos affaires, de vos familles surtout, ce que vous avez dû mal à faire. Laissez les gens être musulmans ou ne pas l’être car comoriens sont nés musulmans par nature, par héritage mais ils n’ont pas choisi de l’être ou de le devenir. Donc, ils peuvent le rester, changer de réligion ou ne pas en avoir du tout, ça doit être leur choix.

    Beaucoup de comoriens pratiquent cette réligion par coutume et par habitude et non par conviction, de plus ils ne connaissent pas cette réligion si bien qu’ils pratiquent voire font semblant de la pratiquer par habitude et par représailles et non par conviction pour beaucoup. Donc, messieurs les réligieux fanatiques, laissez-nous tranquilles et occupez-vous de vos familles; Ce serait bien.

  4. cest les musulmans en premiere ont la priorite comme tout le mone de celebrer la naissance du prophete issa ibin- Mariama appeller le Criste-Jesus ne a BETHELAEM EN JERISALEM donc chers musulmans et musulmannes ne pas se tromper car il a dit dans le sourat amana rassouli la noufarikou bayina ahadimine roussoulihi jusqu a la fin du sourat merci

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*