En ce moment

4 comoriens sur 10 vivent sous le seuil de pauvreté, selon un rapport

CHRONIQUE DU MDJIZI TALE


📌 #ÉconomieComores / #PauvretĂ© | Nous ne devons pas combattre ce rĂ©gime juste pour le remplacer par un autre rĂ©gime qui pourrait s’avĂ©rer (qui sait ?) pire que l’ancien. Nous devons le faire afin de crĂ©er les conditions de l’Ă©panouissement du comorien et l’amĂ©lioration de ses conditions de vie. Le comorien souffre de la pauvretĂ©.

D’après plusieurs rapports sur les #Comores, environ 4 comoriens sur 10 (42,4%, pour ĂŞtre exact) vivent en-dessous du seuil de pauvretĂ© national qui s’Ă©levait Ă  25 341 FC par habitant et par mois (donnĂ©s valable avant la crise Covid-19).
Je rappelle que le seuil de pauvreté est établi selon le coût des besoins de base.

En plus, 23,5% de la population vit dans l’extrĂŞme pauvretĂ©, et donc sont dans l’impossibilitĂ© de subvenir Ă  leur besoins nutritionnels minimaux, fixĂ©s Ă  2 200 kilocalories par personne et par jour.

Cette pauvretĂ© est inĂ©galement repartie sur le territoire national. Elle est plus rĂ©pandue dans les zones rurales et en dehors de l’Ă®le de #Ngazidja. #Ndzuani est l’Ă®le la plus touchĂ©e par la pauvretĂ©.

La seule note positive dans tout cela est que d’après les mĂŞmes rapports, la grande partie de la population pauvre vit juste en-dessous de ce seuil, et qu’un petit effort de la part des autoritĂ©s publiques permettrait de sortir rapidement cette population de la pauvretĂ©.”

Abdoulbastoi Moudjahid, avocat inscrit au barreau de Moroni

La RĂ©daction

Soyez le premier à réagir

RĂ©agissez Ă  cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*