En ce moment

Vœux de nouvel An aux partis politiques Ceux de l’opposition étaient encore aux abonnés absents

Le chef de l’Etat a reçu samedi dernier au palais présidentiel de Beit-Salam les différents partis et personnalités politiques pour la présentation des vœux de nouvel an. C’était l’occasion pour Azali Assoumani de tendre la main encore une fois à ses opposants pour s’unir et aller dans le même sens pour le bien du pays. «Nos divergences politiques doivent avoir une limite : celle qui nous permettra de pouvoir nous asseoir ensemble et réfléchir à comment pourrions-nous contribuer au développement de notre pays», a-t-il fait savoir En ce qui concerne le dialogue entre le pouvoir en place et les différents partis politiques, le chef de l’Etat dit souhaiter mettre en place un dialogue permanent. «Nous allons trouver une solution à faire en sorte de nous voir à tout moment pour partager et discuter ensemble. Les missions que les comoriens nous ont confiées ne sont pas faciles et font que nous devons être ensemble pour espérer pouvoir réaliser quelque chose», a expliqué Azali Assoumani.

L’Amp et les échéances de 2024

De son côté, Ali Mliva Youssouf de l’Alliance de la Mouvance présidentielle (Amp) a profité de l’occasion pour réitérer son soutien au chef de l’Etat au nom de son groupement de partis politiques. «Tout d’abord, nous nous réjouissons des résultats obtenus suite aux différents combats menés par la Mouvance durant les années précédentes», a-t-il abordé.


Toujours selon le secrétaire général de l’Amp, «la Mouvance se mobilise et soutient pleinement le chef de l’Etat pour la prochaine élection présidentielle de 2024». Pour sa part, Mohamed Soulé Islam rappellera que le combat qu’il mène en tant qu’opposant républicain. «Bien que nous n’ayons pas pris part aux Assises nationales, nous avons jugé nécessaire après mûre réflexion de prendre part au dialogue inter-Comoriens pour aller échanger au profit du développement des Comores. Nous ne mettrons pas des bâtons dans les roues à qui que ce soit mais nous encourageons toutes perspectives conduisant au développement et au bien-être du peuple comorien», a-t-il précisé. Pour le vice-président du parti Orange, dans sa courte et brève intervention, a annoncé que son parti n’est ni pour la Mouvance présidentielle ni pour le G10 mais soutient la dynamique du chef de l’Etat et se montre disponible à l’accompagner dans ses ambitions de faire des Comores un pays émergent à l’horizon 2030.

Titre modifié

Mhoudini yahaya

Please follow and like us:
error20
fb-share-icon97
Tweet 87
fb-share-icon20

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


error: Content is protected !!