En ce moment

Un avocat impliqué dans une affaire de faux et usage de faux

Selon une source digne de foi, un avocat de la place est impliqué dans une affaire de fabrication de faux et usage de faux en écriture publique d’un document administratif français

En effet, une femme comorienne aurait fait appel aux services d’un avocat inscrit au barreau de Moroni pour l’obtention d’un acte de naissance français et d’un certificat de nationalité française. Elle aurait requis les services de cet avocat grâce aux liens que cet avocat prétend entretenir avec l’ambassade de France à Moroni. Après plusieurs mois de patience, la femme s’est vue remettre par cet avocat l’extrait de naissance français, ainsi que le certificat de nationalité française tant attendus.

Ayant soumis une demande aux fins d’obtention d’un passeport français avec les papiers obtenus auprès de l’avocat en question, la femme était surprise de recevoir de la part de l’ambassade de France aux Comores un courrier qui non seulement lui oppose une fin de non-recevoir à sa demande, mais surtout remet en cause l’authenticité des actes d’état civil obtenus par l’entremise des services de l’avocat comorien. Aujourd’hui, cette dame a l’épée de Damoclès suspendue sur sa tête puisqu’elle est menacée de poursuites par l’ambassade de France pour faux et usage de faux. Et l’avocat en question, dans l’intention de tirer son épingle du jeu, aurait entrepris des démarches pour rembourser et indemniser la femme. Une partie du montant est déjà déboursée.

TM . LGDC

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*