En ce moment

Renault envisage de relancer les mythiques 4L et R5 en version électrique

AUTOMOBILE – L’électricité pourrait bien refaire vrombir le moteur des R5 et des 4L. Rien n’est encore officiel, mais Renault envisage la renaissance de ces voitures mythiques, dont la production a cessé il y a plus de 20 ans.

L’année 2020, un mauvais cru pour le secteur automobile français. Le confinement, les retards de production, mais aussi des ventes en berne, rien ne l’aura épargné. Certains constructeurs sont plus impactés que d’autres, à l’image de Renault qui a présenté ce mardi des chiffres de ventes en chute de 21,3% au niveau mondial, “principalement due à sa forte exposition dans les pays ayant subi un confinement strict”. 

La firme au losange se devait donc de réagir, et parmi les pistes envisagées pour se redresser, pourquoi ne pas ressortir des tiroirs deux modèles mythiques des années 1960 et 1970, la 4L et la R5 ? Ces véhicules, qui ont bercé l’enfance des plus anciens, pourrait bien renaître en version électrique, selon une source au sein de l’entreprise. Il faut dire que ces voitures ont fait un carton du temps de leur splendeur : 5,5 millions d’exemplaires vendus pour la R5, et plus de 8 millions pour la Renault 4.

Aujourd’hui l’éventuel retour de ces deux icônes de l’automobile fait réagir tout le monde, à commencer par les passionnés. “La Renault 4, c’est vraiment l’ADN de Renault, alors si elle sort, j’en achète une voire peut-être deux. Il faut garder des symboles très précis, la Renault 4, c’est un levier de vitesse sur le tableau de bord, c’est une forme indémodable. C’est avec le passé qu’on construit l’avenir”, avance Denis Mahaud, un collectionneur de Renault 4L à Blandy, en Seine-et-Marne.

Pour l’instant, le nouveau président de Renault, Luca De Meo, ne confirme rien, mais des annonces sont attendues ce jeudi. Le successeur de Carlos Ghosn entendrait réitérer le succès de la relance de la Fiat 500 auquel il a participé il y a treize ans quand il travaillait pour la marque italienne. “Il aime les choses iconiques, mais c’est aussi un industriel, un patron, et on ne fait pas des choses juste pour faire plaisir. Donc il faut que ce soit rentable”, analyse Agnès Lasbarrères, journaliste chez Auto Plus. “Est-ce que ce sera un modèle un peu d’entrée de gamme, accessible ? Ça peut être le premier modèle pour rentrer dans l’électrique”, poursuit-elle.

Inventer de nouveaux modèles électriques, cela semble sûr. Et des modèles qui s’inspirent du passé, c’est également une piste vraisemblable, car le néo-rétro à la cote chez les constructeurs automobiles. À l’instar du Britannique Mini qui a été le premier en 2001 à lancer cette mode, en France, le groupe PSA avait lui-aussi réussi à transformer la DS en une marque à part entière. Des succès pour la plupart, mais il y a eu aussi des échecs. 

La Méhari, par exemple, n’a pas trouvé son public en version électrique. Un nom populaire ne suffit donc pas pour faire le buzz. D’ailleurs en 2013, Renault avait déjà fait croire au retour de la R5, et finalement c’est la nouvelle Twingo qui avait vu le jour.

Source: LCI

La Rédaction

1 commentaire sur Renault envisage de relancer les mythiques 4L et R5 en version électrique

  1. La R4 est pour moi la voiture la plus jolie du monde. Quelque soit sa couleur, je passe beaucoup de temps à l’admirer. Elle est tout simplement magnifique. Je suis sûr que je ne suis pas le seul à le dire, et j’avais toujours l’espoir d’aller payer une à Madagascar car là-bas, on en trouve encore. Merci à son designer et à l’initiative de ce Grand Constructeur.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*