En ce moment

Projet PIDC Près de deux milliards de francs en soutien à la production agricole

La quatrième réunion du comité de pilotage du Projet intégré de développement des chaînes de valeurs et de la compétitivité (Pidc) s’est ouverte hier au Retaj entre tous les membres du comité depuis la mise en œuvre effective de ce projet et le lancement des activités.La réunion a permis non seulement aux membres d’être informés de l’état actuel de la mise en œuvre du projet et les perspectives d’avenir, mais également d’examiner et approuver le plan de travail et budget de 2023 du projet.Le secrétaire général du ministère de l’Agriculture devait rappeler l’engagement du pays à accompagner le développement du secteur agricole dont la forte potentialité des produits d’exportations doit contribuer à résorber le chômage des jeunes et des femmes, à augmenter les revenus des producteurs, à améliorer la sécurité alimentaire de la population, à concrétiser la vision du chef de l’Etat qui est l’émergence de l’Union des Comores en 2030.


“Le Pidc est une des actions permettant de répondre à ces objectifs. C’est une initiative du gouvernement comorien financée par la Banque mondiale à hauteur de 25 millions de dollars, visant à réduire la pauvreté en soutenant la croissance économique de notre pays”, a détaillé Said Mmadi Bacar. Toujours selon lui, “les activités de ce projet consistent à développer les filières clés de l’agro-business et renforcer le secteur privé. Ces activités vont favoriser la création d’activités génératrices de revenus, la création de nouveaux emplois et l’augmentation de revenus bénéficiant aux économies locales et nationales”.


Pour sa part, le coordonnateur du projet Pidc s’est dit conscient des difficultés en termes de réalisation des infrastructures qui sont la base des activités et promet de tout mettre en œuvre pour atteindre les objectifs de ce projet. « En 2023, nous allons passer de 6 à 10 milliards de programmation mais nous allons mettre tous les moyens nécessaires avec des entreprises ayant la capacité de réaliser ces activités là pour que nous puissions consommer ces ressources mises à notre disposition”, a déclaré Ali Mgomri.

250 micros petites, moyennes entreprises visées

Ce dernier en a profité pour faire un rappel des deux dernières activités dans le cadre du concours du plan d’affaires (Cpa). “On a financé dans la première cohorte, quatre-vingt entreprises pour un montant de 800 millions sans les subventions, accompagnés d’un appui technique à travers un cabinet étranger. On a lancé une deuxième cohorte pour sélectionner cent soixante-dix entreprises et nous allons octroyer près de deux milliards aux entreprises pour faire un total de 250 micros petites, moyennes entreprises et pouvoir donner le gout de l’entreprenariat et pouvoir augmenter la production agricole”, a annoncé Ali Mgomri.

Please follow and like us:
error20
fb-share-icon97
Tweet 87
fb-share-icon20

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


error: Content is protected !!