En ce moment

Opinion libre : « le donneur de leçon »

Les anciens et récents événements politiques de Mwili Baraka, un politique dont personnellement je n’ai jamais pensé à faire confiance nourrissent une légitimité de soupçons de trahison par ses agissements macroscopiques et bien évidement microscopiques à la fois, mais pour ma par, je préfère attendre le retour son interlocuteur de New York avant de tirer toute conclusion.

Je respecte toutes les déclarations faites par les différents leaders politiques de notre pays sur les récents événements politiques néanmoins je suis loin d’être d’accord avec maître Larifou qui à mon sens, n’a aucune légitimité moral de suggérer à ce que Mwigni fasse amande honorable aux personnes qui sont blessés lors des manifestations à Ntsoudjini et à celles qui ont fait de la prison pour lui et ses idées.

Je rappelle ici qu’à l’époque de Azali 1 maître Larifou a failli y laisser des plumes en tant qu’ opposant numéro 1 d’Azali en prison, et n’a eu son salut qu’aux manifestations du peuple comorien et à un avocat brillant ( Fahmi Said Ibrahim ), mais tout ce bon monde et bons souvenirs ne l’ont pas empêché de partir avec armes et bagages pour porter son soutien considérable à Azali pour ses assises qui d’ailleurs, lui ont permis d’assoir son pouvoir solide mais ébranlable avec un peu de courage, et qui peine à donner signe de fin de vie hélas, le tout sans penser à ces milliers de comoriens qui jadis ont manifesté sous un soleil de plomb  au risque d y laisser leurs os. Je demande seulement à ce qu’une telle déclaration soit faite par un autre politique beaucoup plus crédible. Respecter l’intelligence des autres n’est en aucun cas un péché dans toutes les religions.

John Baloz 

Please follow and like us:
error20
fb-share-icon97
Tweet 87
fb-share-icon20

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


error: Content is protected !!