En ce moment

Mohamed Toiaamou : «Le parti Orange ne se retrouve pas dans ce régime»

Mohamed Toiaamou est le porte-parole du parti Orange, formation politique du ministre de l’intérieur Mohamed Daoudou alias Kiki.

Question : Qu’en est-il, aujourd’hui, du tandem Orange-CRC depuis 2016 ?

Mohamed Toiaamou : Je dois rappeler que le parti Orange s’est rallié à la CRC au deuxième tour de la présidentielle de 2016. Nous avons signé un pacte avec le président Azali au-delà de nos relations avec la CRC. Malheureusement ces relations avec la CRC ne sont pas au beau fixe. Notre parti n’est pas traité à sa juste valeur.

Question : D’aucuns estiment à juste titre que le parti Orange n’est pas traité à sa juste valeur dans le partage du pouvoir, alors que vous êtes le poids lourd parmi les alliés actuels de la CRC…

MT : Un pouvoir c’est comme une entreprise. Il y a des actionnaires majoritaires et des actionnaires minoritaires. Il se trouve que le parti Orange est logé à la même enseigne que tout le monde. Le pacte qui nous lie avec le parti CRC depuis 2016 n’est pas respecté. Ce qui fait que le parti ne se retrouve pas dans ce régime. On sait seulement que seul le président de notre parti est dans le pouvoir, mais pas le parti Orange. Ce n’est pas ce que nous attendions. En réalité le partage du pouvoir n’est pas équitable. Chose que nous ne voyons pas d’un bon œil. Je rappelle que le parti Orange est le seul parti allié de la CRC ayant des élus aussi bien au niveau national qu’au niveau des îles.

Question : La Mouvance traverse des zones de turbulences avec notamment une dissidence dite G10. Quelle est la relation entre ORANGE et la Mouvance ?

MT : D’abord le mandat du bureau de cette Mouvance a pris fin dès ce mois de juin. Il n’est toujours pas renouvelé. Aujourd’hui on constate qu’on ne parle plus de Mouvance mais plutôt de CRC, de Orange et de G10. Pourquoi ? Je laisse à chacune et chacun le de se faire sa propre opinion.

Question : Il y rumeurs d’un remaniement imminent. Et si Mohamed Daoudou venait à être débarqué du gouvernement, comment réagiriez-vous ?

MT : C’est une question pertinente…Eh ben nous allons prendre acte. Je réitère que la seule et unique chose qui lie le parti Orange à la CRC est le fait que Kiki est ministre. S’il est évincé, nous en prendrons acte et formerons une opposition constructive.

Question : Présenterez-vous ou non un candidat en 2024 ?

Le bureau politique n’a jamais évoqué cette question. Je crois qu’un tel sujet, s’il devait être évoqué, reviendrait au congrès. Toutefois, nous ne souhaiterions pas en arriver là. Notre souhait est de continuer à travailler au côté du chef de l’État Azali Assoumani.

Propos recuillis par Andjouza Abouheir / LGDC

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*