En ce moment

« La paix véritable ne s’acquiert que par l’application sincère des enseignements de la religion »

Célébration de la Journée Mondiale de la Paix, le Gouverneur A. Chamsidine : « la paix véritable ne s’acquiert que par l’application sincère des enseignements de la religion »

Chaque année, l’ONG Salam aux Comores s’aligne avec l’ONU pour célébrer la Journée Internationale de la Paix. Et c’est Dar-Nadjah qui a abrité ce 21 septembre 2022 l’évènement international célébré le 21 septembre de chaque année.

« Mettre fin au communautarisme et bâtir ensemble la paix municipale », une idée puisée dans le thème des Nations Unies de l’année intitulé « Mettre fin au racisme, Bâtir la paix », est un sujet qui répond parfaitement bien à la réalité locale.

La cérémonie a été donc honorée de la présence de plusieurs personnalités politiques parmi lesquelles le représentant du ministre de l’Intérieur, le Coordinateur de l’action gouvernementale de l’Union à Anjouan, les membres de l’Exécutif de Ndzuwani, l’Ambassadeur de la République Unie de Tanzanie, le Consul honoraire des Comores auprès de la Côte d’Ivoire, le président de la Chambre de commerce à Anjouan, des officiers militaires, préfectoraux et municipaux. Des directeurs et des chefs de service, des responsables de différentes ONG telles que la Société civile, le Croissant-Rouge comorien, pour ne citer que celles-ci ont fait le déplacement. Et plusieurs allocutions ont été prononcées en la circonstance.

L’intervention du directeur de l’ONG Salam a été axée sur les objectifs de l’ONG. L’Ambassadeur de la République Unie de Tanzanie : Son Excellence Monsieur PEREIRA AME SILIMA, a pour sa part partagé l’expérience de la Tanzanie composée de plus d’une centaine de tribus puis, se référant des citations du Saint Coran il a insisté sur la préservation de la paix.

Dans son allocution, le Gouverneur Anissi Chamsidine a d’abord rendu un hommage appuyé aux organisateurs de la cérémonie : l’ONG Salam, d’avoir choisi l’île d’Anjouan pour célébrer l’évènement qui est en réalité « un Séminaire Intercommunal sur la Promotion de la Paix et de la Sécurité à Anjouan ». En outre, le 1er Magistrat de Ndzuwani a particulièrement remercié l’Ambassadeur de la Tanzanie pour sa présence et pour sa contribution, son discours étant riche en conseils.

Par ailleurs, le Gouverneur a brièvement rappelé l’origine de la Journée par l’ONU et il a noté que pendant que c’est en 1981 que cette Journée a été décidée par l’Organisation onusienne, la religion musulmane en a déjà parlé depuis plus de 1400 ans. Et à ce sujet, le Gouverneur a dit que : « la paix véritable (intérieure et extérieure) ne s’acquiert que par l’application sincère des enseignements de la religion.

Par ailleurs, s’agissant du développement harmonieux du pays et du renforcement de la cohésion sociale, le Locataire de Dar-Nadjah a au passage dit : « Unissons-nous, plutôt que nous combattre, pour relever nos défis communs »Et c’est par la signature d’un mémorandum d’entente sur la promotion de la paix et la sécurité communautaires entre l’ONG Salam et l’association des maires de Ndzuwani, sous les observations de l’Exécutif de l’île et du Coordinateur de l’État, que se clôtura la cérémonie.

Gouvernorat d’Anjouan 

Please follow and like us:
error20
fb-share-icon97
Tweet 87
fb-share-icon20

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


error: Content is protected !!