En ce moment

« La France doit soutenir le respect des accords de 2001 »

« La situation prévue aux Comores par le dictateur Azali ne peut pas faire l’objet d’un soutien des autorités françaises. La France doit soutenir le respect des accords de 2001 et de la Constitution qui en découle qui garantit l’unité de la nation comorienne.

C’était l’objet de ma rencontre aujourd’hui avec les forces vives de l’opposition aux Comores, avec Fabien Roussel, secrétaire national du Parti communiste français », Jean Paul Lecoq, député français.

Une chose est sûre, le député français Jean-Paul Lecoq ne sait pas Ahmed Wadaane n’a jamais eu la confiance de la population comorienne, il n’a jamais dépassé 1% des voix lors des élections. Son parti politique ne compte pas plus de 10 adhérents actifs.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


error: Content is protected !!