En ce moment

«Je ne suis pas l’unique Chef de l’État à avoir modifié la Constitution comorienne»

Présentation des vœux de l’Aïd el-Fitr du Président de la République, « je ne suis pas l’unique Chef de l’État à avoir modifié la Constitution comorienne»
Le jeudi 3 juin 2021, le Président de l’Union des Comores : SEM Azali Assoumani a, à l’occasion de l’Aïd el-Fitr, présenté à la population comorienne d’Anjouan ses meilleurs vœux de bonheur, de prospérité et de succès.


Outre les autorités politiques nationales et insulaires, les élus, les directeurs et les chefs de service nationaux et régionaux, les autorités préfectorales et municipales, les chefs religieux et des notables, l’évènement, tenu à Dar-Nadjah, a rassemblé plusieurs personnes venues des différents coins de l’île.
En la circonstance, plusieurs allocutions ont été respectivement prononcées par le Directeur de Cabinet du Gouverneur, le porte-parole de la population ainsi que par le Président Azali Assoumani.
Dans son intervention, le Chef de l’État a d’abord remercié l’assistance pour sa présence massive à Dar-Nadjah.
En plus des vœux de l’Aïd, le Président Azali Assoumani a évoqué les projets de développement en cours d’exécution et il a, « comme bonne nouvelle », annoncé que l’appel d’offres de l’aménagement de la route Mutsamudu – Sima est lancé et les travaux devront débuter avant la fin de l’année.


La covid-19 a été aussi abordée, et c’est ainsi que le Président a saisi cette opportunité pour remercier l’apport de tout un chacun dans la lutte contre la propagation de la pandémie.
En outre, le Chef de l’État a noté avec intérêt l’alternance politique et pacifique [entre le pouvoir et l’opposition] qui a été observée durant les 43 années d’indépendance et, se référant des versets du Coran, il a insisté sur la cohésion nationale.
Lors de son allocution, il a rappelé que : « depuis 1975 à nos jours, je ne suis pas l’unique Chef de l’État à avoir modifié la Constitution comorienne et en conséquence les élections du Président de la République et des gouverneurs se tiendront en 2024 et celles des députés en 2025 », a-t-il précisé.


La préservation de la paix, l’apport de la diaspora dans le développement socioéconomique du pays, l’Accord de Fomboni, les assises nationales, le dialogue, le renforcement de la sécurité, l’autosuffisance alimentaire, la conférence de Paris, l’émergence à l’horizon 2030 et le renforcement de la paix sont entre autres, les points développés par le Président Azali Assoumani.
Après Ndzuwani, ce fut le tour de la population de Mwali d’accueillir la délégation présidentielle.

Gouvernorat d’Anjouan

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*