En ce moment

De Marseille à Mkazi, le vibrant hommage d’un patriote

Il s’appelait Saïd Mohamed Bakri. Il est connu pour son sens de l’amitié et son amour pour son peuple. Il aimait servir pour marquer son empreinte sociale.
Il était meneur de projets pour sa ville natale aux Comores et objecteur de conscience pour sa ville d’accueil, Marseille.


Il était grand serviteur de son association culturelle Upatu des Comores qui lui a longtemps reconnu le rôle d’animateur principal.
Il était serviteur de la mosquée, ce qui lui a valu un hommage mérité par le Grand Mufti comorien de France qui a conduit la prière mortuaire par des milliers de personnes dans un stade comme cela a été fait pour son éminence Cheikh Dhannun au même endroit.
Son dernier combat est celui de la restauration de l’Etat de droit dans son pays qu’il affectionnait tant.
Il a rendu l’âme, subitement, au moment où il allait animer une manifestation patriotique.
Son empreinte reste indélébile et le peuple lui est reconnaissant.

Dini Nassur

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*