En ce moment

Commune de Moroni : Le règlement intérieur adopté

On pourrait tenter de dire enfin que la commune de Moroni s’est dotée d’un règlement intérieur qui va désormais lui permettre de mettre à jour le mode de gouvernance auquel elle aspire.

Du 24 au 25 septembre dernier, s’est tenue la 3ème session ordinaire du conseil municipal de la commune de Moroni sous l’égide du premier magistrat de la ville Abdoulfatah Saïd au foyer CASM de Mtsangani. Deux projets principaux ont été soumis aux conseillers pour adoption. Le projet de budget rectificatif et celui du règlement intérieur. Pour le premier, les conseillers ont donné leur aval pour que l’équipe en place puisse mobiliser les fonds nécessaires à l’exécution du budget 2022, en attendant la soumission du projet de budget pour l’exercice 2023. Pour ne pas freiner le fonctionnement de la mairie, les élus de la capitale ont été dans l’obligation de donner un quitus au Maire pour exécuter le budget pour les trois derniers mois de l’année. Un exemple qui doit inspirer et interpeller plus d’un dans la façon de gouverner qui, au-delà des questions légales, requiert un modèle de consensus. « Nous lui avons donné un quitus pour effectuer des opérations budgétaires pour boucler l’année en cours, ceci pour le bien de notre commune », nous a confié un élu de l’opposition.

Le règlement intérieur a par contre fait l’objet de débat même si à la fin il a été adopté. « Je remercie mes collègues conseillers d’avoir accepté la mise en place de ce règlement intérieur », s’est félicité l’édile de la capitale dans une déclaration faite au moment de clôturer la session qui a duré 2 jours. Certes, le projet a été adopté mais, il n’était pas du goût de tout le monde notamment des élus qui s’opposent à l’équipe actuelle de la Mairie, qui trouvent que le Maire a fait un passage en force. « C’est inacceptable ce qui s’est passé », s’est emporté le conseiller Jean Mone. Et l’ancien adjoint de continuer : « Sur ce règlement intérieur, nous avons déposé des amendements qui n’ont même pas été mis en délibération. C’est un règlement intérieur à minima qui ne se focalise que sur le déroulement des sessions communales ».

Sur le Plan d’action intérimaire de 6 mois que le maire veut mettre en place, là aussi un consensus semble se dégager, ce qui a poussé le Maire à se féliciter que les élus aient accepté de le mettre en œuvre en tenant compte bien évidemment des axes prioritaires de développement. Bien que parfois chahutée par des échanges vifs, la troisième session de la commune de Moroni s’est déroulée dans un climat de confiance.

En attendant la mise en place des recommandations issues de cette session, la commune de Moroni a commencé depuis dimanche dernier à désengorger la capitale par des multiples initiatives comme l’interdiction d’exercer toutes sortes d’activités commerciales le long des abords de route et sur les trottoirs de l’axe routier allant du rond-point Caltex vers le quartier Chalma. Ou encore, l’interdiction faite aux chauffeurs qui garaient leur voiture au quartier Chalma, qui sont désormais transférés à la gare routière sise au quartier Coulée à côté du bâtiment abritant le Croissant rouge des Comores, comme indiqué dan la décision 022-004/CMM du 24 septembre 2023.

AS Badraoui / LGDC 

Please follow and like us:
error20
fb-share-icon97
Tweet 87
fb-share-icon20

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


error: Content is protected !!