En ce moment

Affaire Ndzauzé : C’est aux forces de l’ordre de réparer les dégâts, selon l’opposition

Au cours d’une conférence de presse tenue hier à Moroni, le front commun contre la dictature a condamné les propos tenus par le ministre de la justice, le porte-parole du gouvernement et le ministre de l’intérieur. Ibrahim Abdourazak, porte-parole du front commun, estime qu’il appartient aux forces de l’ordre de réparer les dégâts occasionnés à Ndzauzé.

Le gouvernement à travers les ministres de l’intérieur, de la justice et le porte-parole du gouvernement, dans une rencontre avec la presse suite aux dégâts provoqués dans Ndzauzé, ont fait savoir que les auteurs de ces dégâts sont censés les réparer. Une déclaration qui choque l’opposition. Et selon le porte-parole du front commun, cela explique la mauvaise gouvernance et la défaillance de la justice. « Il appartient à la justice de déterminer qui sont les responsables et auteurs des dégâts. Dire que c’est la ville de Ndzaouzé, l’auteur des dégâts et qui lui revient d’en réparer explique la mauvaise gestion du gouvernement actuel », a indiqué Ibrahim Abdourazak, porte-parole du front commun. Toutefois, il condamne l’acte d’incendier de la gendarmerie de Mitsamihuli et les dégâts enregistrés dans la ville de Ndzauzé.

Dès lors que cette ville est tenue responsable des dégâts, Ibrahim Abdourazak accuse plutôt les forces de l’ordre d’être les auteurs principales. « Les dégâts sont occasionnés par les forces de l’ordre. Si ce n’est pas elles pourquoi les mosquées, les restaurants et les maisons sont saccagés s’il leur objectif principale est de maintenir l’ordre notamment libérer la route barricadée », s’interroge le porte-parole du front commun. A l’entendre, la décision du gouvernement est prise à la hâte. « Les propos tenus par les trois ministres sont de nature à humilier les comoriens », a conclu le porte-parole du front commun.

Kamal Saïd Abdou / Al fajr

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*