En ce moment

Affaire Faina : Ses camarades de classe réclament justice

«Nous voulons une vraie justice !», «que les criminels soient exécutés !». Tels sont les slogans lancés par ces jeunes enfants. Munis de pancartes, les anciens camarades de classe ont parcouru les différents quartiers de la ville de Bambadjani ya Hamahame en réclamant haut et fort «justice» pour leur collègue.

Quelques mois après le viol et le crime perpétrés sur la petite Faina Rahim, ses amis de classe se sont révoltés hier pour réclamer justice. Pancartes à la main et accompagnés des membres de la famille et quelques parents, les enfants ont parcouru les différents coins de la ville de Bambadjani d’où est originaire la défunte, pour manifester et dénoncer les crimes atroces qui sévissent dans le pays.

«Nous professeurs de cette école où Faina avait effectué ses premiers pas ainsi que ses collègues sommes ici pour dénoncer l’un des plus grands crimes que l’on ait jamais assisté dans notre société. Nous lançons un appel au procureur général, au ministre de la justice ainsi qu’aux juges pour leur dire de faire le nécessaire pour sévir contre cet acte barbare. Nous avons déjà fait notre devoir et le reste leur appartient», a déclaré un de ses anciens professeurs.

Pour rappel, Faina Rahim, cinq ans, a été portée disparue le 5 mai à Membwadju, au nord de Ngazidja.Trois jours plus tard, son corps a été découvert dans une excavation naturelle recouverte d’une feuille de tôle, non loin du foyer familial. Elle a été «séquestrée, violée puis assassinée», a-t-on souligné. «L’enquête se déroule dans des conditions satisfaisantes», avaient annoncé quatre avocats constitués dans cette affaire lors d’une conférence de presse le 20 mai dernier à Moroni.

Yahya Zakaria / Alwatwan

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*