En ce moment

Et si la mort du sergent EL HAZAR était un acte criminel ?

Un militaire Mohelien en poste à Anjouan a mis en doute la version officielle de l’accident. Il a déclaré à notre interlocuteur que :‹‹ Personne ne peut avoir accès au corps du défunt ne serait-ce que les membres de sa famille (…) ›› Avant de poursuivre que ‹‹ la décision de l’enterrer à Mohéli a été prise au niveau même de l’état-major depuis Moroni malgré les demandes de la famille du défunt d’enterrer leur enfant à Anjouan ››.

L’on a appris par la suite qu’aucun civile n’a vu le corps. Même sa famille a été empêché de le voir . La toilette mortuaire a été assuré par un militaire. Dès l’annonce de sa mort et l’interdiction de sa famille par les autorités d’accéder au corps, les jeunes de #HADA originaire du défunt mais aussi du feu #BAPALÉ avaient juré de déterrer le corps comme se fut le cas de Major BAPALÉ . C’est là que l’état-major a dépêché un bateau de la garde-côtes pour acheminer le Corps à #MWALI .. Bref , le sergent #ELHAZAR a été enterré sans que sa famille n’ait un mot à dire ni avoir accès au corps ni aucun civil d’ailleurs. On se demande pourquoi tant de concours de circonstances pour un militaire qui est sensé décédé dans un accident les autorités se sont donnés le mal de chien pour interdire l’accès au corps ? Pourquoi l’envoyer à Mohéli sans le consentement de sa famille sachant que c’est un Anjouanais de naissance, de père et de mère Anjouanais ?

Mohéli infos

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*