En ce moment

Une dizaine de gendarmes et des personnalités arrêtées dans le cadre de l’enquête sur le complot malgache

De nouvelles interpellations sont intervenues dans le cadre des enquêtes sur le projet d’attentat contre le président de la République. Pour mémoire, deux français avaient été arrêtés et suspectés d’être à la tête du complot.

Or, aujourd’hui, onze personnes sont actuellement placées en garde à vue et le le général Richard Ravalomanana a fait savoir qu’une dizaine de gendarmes se trouvent parmi les suspects dont quatre gendarmes du GSIS, un groupe d’élite de la gendarmerie nationale à qui Andry Rajoelina a confié son escorte. Rien que ça !

Le Général a encore indiqué qu’il a signé onze autorisations de poursuite de gendarmes, donnant ainsi “carte blanche à la justice, pour déterminer la culpabilité ou non de nos éléments qui ont été cités ou en contact avec les présumés commanditaires de cet tentative d’attentat”…

Mais encore, une figure bien connue de la manifestation populaire de 2009 a aussi été interpellée, à savoir le chanteur Sareraka, ancien membre de la Haute autorité de transition (HAT), et actuellement chargé de mission à la Présidence a été placé en garde vue depuis hier.

Un ancien chef d’institution aurait également été en contact avec l’un des présumés commanditaires de projet d’attentat.

Le Général a enfin déclaré que des politiciens et des opérateurs économiques pourraient être entendus dans le cadre des enquêtes. Les procédures ne seraient toutefois pas les mêmes mais dépendraient de leur degré d’implication dans cette affaire.

L’enquête suit donc son cours et elle suscite le plus vif émoi au sein de la grande île…

Linfokwezi

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*