En ce moment

Mbechezi est viré, samir prend sa place

Le président Azali Assoumani s’est débarrassé Abdou Mbechezi en poste à Beit-salam depuis 2016. C’est un jeune qui a fait ses études en France qui prend sa place. Samir s’est illustré par la réussite de plusieurs événements en terme de communication. C’est un jeune très modeste et issu du quartier de la coulée de lave. Beit-salam tourne en fin la page des fautes d’orthographe et se tourne vers un jeune expert en web et communication.

La Rédaction

2 commentaires sur Mbechezi est viré, samir prend sa place

  1. Dans les cérémonies, du régime, il se conduisait comme un animateur de twarab. Ses rédactions, en français, étaient toutes enveloppées de fautes de grammaire, d’orthographe et parfois insignifiant. Sa sortie, pour évoquer ses 5 ans et 1 mois en patron de la communication, fut le dernier coup de manifestation d’inculture. Shaya nazi rihundre. Enge ngarandzihawo shi komori, karidjadjo kaya djawu. Bayishe hata yeshi komori riduwaza. Roko rongowa na hwandziha ladhima ribihanye shi zungu nashi arabu ho tale hawu umavu ufahamu ye shi komori.

  2. c est une bonne chose car lui etait un deconnage il se comporteé comme un roi de la communication surtout dans les ceremonie officielle il se comporte comme un fou

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*