En ce moment

“J’ai des bandits à Iconi et Bangoi qui lyncheront tout journaliste qui me critiquera “

C’est une déclaration choquante qui risque de passer inaperçue. Le nouveau ministre des finances Kamal Soefo s’en prend aux journalistes et promet se venger aux journalistes qui oseront dévoiler ou critiquer ses actions, lors de la cérémonie de passation avec le nouveau patron des douanes:

“je vous rassure que je ne suis pas entaché. Je ne pardonnerai pas aux journalistes qui me qualifieront de voleur ou qui oseront dire que je suis payé un tel montant. Je me vengerai personnellement. Je n’attendrai pas la justice. J’ai des bandits à Iconi et Bangoi Hambou qui lyncheront le journaliste qui osera me critiquer ” a t’il déclare.

La Rédaction

2 commentaires sur “J’ai des bandits à Iconi et Bangoi qui lyncheront tout journaliste qui me critiquera “

  1. Les propos de Kamal sur la liberté journalistique sont, à plus d’un titre, insupportables.

    D’une part, insupportable, parce qu’il menace de mort quiconque oserait faire le moindre commentaire sur sa gestion relative aux affaires publiques.

    Aussi, parce que devant le ministre de la justice, il menace de tuer et de s’en passer de la justice.

    Enfin il indique disposer des assassins à Iconi et Bangoi pour ses missions mortifères.

    Je remarque qu’hormis quelques journalistes, aucune voix ne s’est levée pour vomir les propos mafieux de Kamal. Je ne serais pas surpris que les villes de Bangoi et d’Ikoni s’expriment pour laver de leurs fronts cette image sordide de criminels que KAMAL veut leurs faire porter à jamais. KAMAL SOEF a suffisamment acté des maux à Ikoni depuis le lâche assassinat sur GAZON et les mutilations de tout un pan de la jeunesse pour se ressaisir à ne pas transformer le reste de cette jeunesse en bande de criminels. Le crime de toute nature, est un art dont KAMAL, le connaissant, n’a et n’aura besoin de personne pour accomplir ses forfaits les plus abjects.

  2. C’est absurde de voir ce monsieur vomir avoir formé des bandits pour s’en servir au besoin. Je pensais qu’à Ikoni, il avait fait des enfants et non ce qu’il avance ici. Dommage pour un homme sage dans sa jeunesse et agité à l’âge mûre.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*