En ce moment

Conflit Nioumadzaha ya Bambao/Salimani ya Hambou

Un des miens vient de m’appeler : « Wtsi rentrer ba watchafuka ». Il parle des gendarmes qui sèment la terreur à Nioumadzaha. Une porte d’une chambre adjacente à la mienne dans une des maisons familiales est défoncée. On me déconseille vivement de rentrer au village : « Les hommes sont systématiquement visés [par les gendarmes]. Reste où tu es ». Mais non. Je vais rentrer chez moi. Advienne que pourra.

Toufeyli Maecha

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*