En ce moment

Chantier d’El-Maarouf : Deux interruptions des travaux et neuf mois supplémentaires

Le chantier du Centre hospitalier universitaire El-Maarouf (Chu) a connu deux interruptions durant la période de la pandémie de la Covid-19. La première a durée six mois lors de la première vague de la maladie. Suite à quoi, le chef du chantier a demandé et obtenu une prolongation du délai de six mois. Ce qui fait que la fin des travaux est fixée en mai 2023.

Lors de la deuxième vague, les travaux de construction du Centre hospitalier universitaire d’El-Maarouf ont connu encore une fois un arrêt qui a duré presque trois mois, d’après le conseiller en infrastructure de la présidence, Moussa Dada.Selon lui, huit ingénieurs du chantier avaient été testés positifs au Coronavirus. Le chantier a été suspendu pendant trois mois. «Je pense que le chantier va avoir un délai supplémentaire de trois mois encore, ce qui ramènera probablement la fin des travaux à mai 2023. Si d’autres imprévus ne viennent perturber les travaux, cette date sera respectée», assure-t-il.


Les travaux ont repris après la deuxième vague de la pandémie. Le chantier emploie actuellement près de cent-quatre-vingt ouvriers au lieu des trois-cent qui travaillaient au début. «Les travaux reprennent petit à petit. Lors de la période de la Covid-19, certains ouvriers chinois venaient effectuer certains travaux. Il y a donc des préfabriqués qui seront utilisés au début de la reprise», souligne l’interprète du chantier, Charles Wang.


Ce dernier regrette par ailleurs la pénurie de matériaux de construction aux Comores. Charles Wang a parlé du manque de granulats, surtout du sable et du gravier. Le chantier n’arrive pas, selon toujours l’interprète, à faire un stock suffisant de ces matériaux. C’est ce qui explique, selon lui, la réduction du nombre d’ou

Manque de matériaux,réduction du nombre des ouvriers

Une visite sur le chantier, effectuée hier, nous a permis, par contre, de constater que «les gros travaux» avancent tant bien que mal.Selon le conseiller en infrastructures, Moussa Dada, l’entreprise est en train de réaliser les dalles du troisième étage, soit le quatrième niveau de ce bâtiment de cinq étages. «Sauf miracle, le chantier doit prendre fin au mois de mai 2023», a-t-il estimé.

Abouharia Said Abdallah/ Alwatwan

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*