En ce moment

Pourquoi les journalistes professionnels n’appellent pas à libération d’Agwa?

Opinion libre :
Pourquoi le Club des Notables et les Médias comoriens n’appellent pas à la libération de AGWA dont le seul crime a été de dénoncer la haute corruption, la répression, les injustices sociales et l’instrumentalisation de la Justice.

Les personnes qui ont été impliquées et accusées pour le détournement de plus de 400 milliards de KMF portant sur le scandale du CEP s’en tirent à bon compte tandis que AGWA, qui a dénoncé et condamné la haute corruption pratiquée par les autorités de l’État et le régime autocratique, a été condamnée à un emprisonnement de longue durée.

La situation est surréaliste.

AGWA, journaliste non professionnel, est l’expression de la liberté d’expression et de la liberté conforme à notre Constitution aux Comores. Les médias, la société civile, les organisations politiques et la fraternité des avocats portent une grande responsabilité dans ce grave abus du pouvoir. La condition de l’Homme comorien a été réduite à néant.

SAID Hilal

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*