En ce moment

Eau potable: Ali Ibouroi à la rencontre des sites d’eau à Ngazidja

Mercredi 22 septembre, le ministre en charge de l’énergie et de l’eau a effectué une visite à la société nationale de distribution d’eau (Sonede). Et cette fois, il s’est rendu sur le terrain et ça lui a permis de voir les zones où se trouvent les sources d’eau et s’enquérir des difficultés que rencontre la société.

Le ministre de l’énergie, de l’eau et des hydrocarbures Ali Ibouroi a effectué une tournée avec la direction de la Sonede pour visiter les sites des sources d’eau notamment les puits de Vouvouni, Selea, Mitsoudje, Chouani, Makorani et Midjedjeni pour ne citer que ceux-là. C’était avant tout une visite très technique qui a permis d’identifier les problèmes en temps réel. « C’est la première fois qu’on a un ministère chargé de l’eau, énergie et hydrocarbures. Cela, prouve l’ambition du chef de l’Etat de faire développer ces secteurs. Aujourd’hui notre ministre a choisi de faire une tournée en vue de voir nos sites, c’est aussi une première qu’un ministre de tutelle le demande. C’était l’occasion pour nous d’exposer nos doléances », montre le directeur général de Sonede, Soundi Goulam.

Sur le site de Vouvouni, ce dernier a montré au ministre trois problèmes principaux à savoir les difficultés de production de l’eau, un problème foncier et le réseau qui est vétuste. « Si nous arrivons à résoudre ces problèmes, je pense qu’on sera en mesure de produire le eau de manière sereine », dit-il. Sur le nouveau site de Midjedjeni, le directeur explique que tout est fait. « Comme vous le voyez, le forage est déjà fini. Maintenant, il reste l’adduction de l’eau. Une fois que cela sera fait, les villages qui se trouvent aux alentours de Midjedjeni seront alimentés », poursuit-il.

Pour le ministre, visiter les sociétés reste le moyen de comprendre et identifier les difficultés que rencontrent les sociétés. « J’ai commencé par Sonelec et aujourd’hui c’est Sonede. Donc j’ai constaté beaucoup de problèmes. Ces visites m’ont permis de faire une évaluation de la situation. Nous allons faire un rapport de ces tournées ensemble. C’est-à-dire les deux sociétés, le projet Fonds vert, et les membres de mon cabinet. Ce rapport, nous permettra de faire une feuille de route pour faire face à ces défis. Nous espérons pouvoir réaliser ce plan, afin de booster les deux sociétés, pour satisfaire les besoins de la population en eau et électricité », promet à son tour le ministre de l’énergie, de l’eau et des hydrocarbures.

Nassuf Ben Amad / LGDC

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*